-A A +A

Programmes de sciences participatives

Mais qu’est-ce que les sciences participatives pour la biodiversité ?

Il s’agit de programmes de recherche et de suivi de la biodiversité basés sur la participation volontaire de personnes amateurs à la collecte de données.

À partir d’un protocole d’observation ou d’échantillonnage établi par les professionnels, chacun peut réaliser des observations et transmettre ses données afin qu’elles soient intégrées au programme.

Observer, compter, échantillonner sont autant d’actions proposées au public dans les programmes de sciences participatives. Il s’agit, pour les participants, de devenir producteur ou collecteur d’informations sur des groupes d’espèces variés (vers de terre, orchidées, …), puis de transmettre ces informations aux professionnels pour l’étude de la biodiversité.

Trois grands objectifs pour les sciences participatives !

  • Obtenir des données naturalistes, en grand nombre et sur un large territoire, pour établir un suivi de la biodiversité et de son état de santé

La mise en œuvre de projets de sciences participatives répond à un besoin de connaissances lié à un enjeu de biodiversité sur un territoire. Parfois les professionnels ne peuvent collecter seuls suffisamment de données. Le recours à des bénévoles permet d’obtenir de davantage de données, rendues ainsi plus représentatives de l'état de la biodiversité. Le nombre de participants est également primordial pour la bonne marche du projet : plus le nombre d’observateurs est important, plus les résultats obtenus seront exploitables.

  • Sensibiliser un large public en le rendant acteur du suivi de l’environnement et de l’expertise scientifique

Dans les projets de sciences participatives, chaque participant a un rôle à jouer. Les données qu’il collecte le valorise et l’implique. Cette expertise citoyenne s’effectue dans le cadre d’une démarche scientifique avec un accompagnement et une validation des informations récoltées. Pendant et à l’issue du projet, il est important d’informer et d’établir un retour vers les participants afin de leur permettre d’apprécier la portée globale de l’action et de leur monter comment leur travail va être valorisé.

  • Former une communauté mobilisée autour des enjeux liés à la biodiversité

Les sciences participatives permettent coopération et dialogue entre experts et amateurs. Peu habitués à se rencontrer, ces deux types de publics se réunissent dans ce cadre autour d’un enjeu commun. Le lien de confiance entre professionnel et amateur est alors au cœur de l’action.

Aujourd’hui, des dizaines de programmes sont déployés à des échelles variées : nationale, régionale, locale. Des sites internet relaient un certain nombre d’actions : Vigie-nature et prochainement le portail national sciences participatives biodiversité de l’Agence Française pour la Biodiversité.

 

Les 10 programmes régionaux en cours sont reportés sur la carte ci-dessus. Depuis 2012, 14 programmes au total ont été menés - localement ou régionalement - en Centre-Val de Loire.

Pour en savoir plus sur les programmes régionaux, cliquer ici.

Les acteurs de l'ORB Centre

Actualités



Le 5 décembre 2017 - 2ème Journée technique du pôle Gestion des milieux naturels

5 déc 2017

Dans le cadre de l'animation du pôle Gestion des milieux naturels, le Conservatoire des espaces naturels Centre-Val de Loire, l’État, la Région et l'ÉcoPôle organisent la 2ème journée technique des gestionnaires. Cette journée aura lieu le mardi 5 décembre 2017 à l’Auditorium Charles Sadron au CNRS d’Orléans



Photothèque / Vidéothèque

encart accès à la photothèque / vidéothèque

Glossaire

Réseaux sociaux

Newsletter

Recevez nos dernières actualités !

Conditions d'utilisation

Le site www.orb-centre.fr est le site officiel de l’Obser