-A A +A

Contexte : pourquoi un observatoire régional de la biodiversité ?

Définition d’un observatoire : « dispositif mis en œuvre par un ou plusieurs organismes pour suivre l'évolution d'un ou plusieurs phénomènes, dans l'espace et dans le temps » MOINE A., Le territoire : comment observer un système complexe, l'Harmattan, 2007

Dans le domaine de la biodiversité, un observatoire est un dispositif qui vise à collecter et centraliser des données sur le thème de la biodiversité, d’identifier et de suivre les indicateurs d’évaluation afin d’améliorer la connaissance, la surveillance et d’éclairer la décision publique.

Un projet qui s’intègre dans une démarche nationale

Les conventions et sommets environnementaux de ces trente dernières années ont souligné la nécessité d’assurer une forte réduction du rythme de perte de diversité biologique aux niveaux mondial, national et régional. Force est de constater que cet objectif est loin d’avoir été atteint : sous l'impact des activités humaines, la dégradation de l'environnement et le rythme de disparition des espèces continue de s'accélérer.

Une des explications de ce retard, identifiée en particulier par la stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) de 2004, réside dans la réelle difficulté à évaluer l’évolution de la biodiversité faute de données homogènes donc comparables dans le temps et l’espace et analysables. Il existe une multitude de données éparses mais aucun système complet et organisé de suivi continu de la biodiversité, d'état de référence et de tableaux de bord.

Pour répondre à ce besoin, l’engagement n° 79 du Grenelle Environnement, traduit dans l’article 25 de la Loi « Grenelle I », prévoit la création d’un observatoire national de la biodiversité (ONB), s'appuyant sur le système d’information sur la nature et les paysages (SINP). La constitution d'un réseau national des données ne peut répondre à tous les besoins, notamment ceux de projets locaux. Aussi, le Grenelle encourage également la création d'observatoires à l’échelle régionale, pertinente pour des projets sur les territoires ou les paysages. Ces structures doivent centraliser les données, mobiliser et associer des partenaires multiples dont les collectivités territoriales, informer le public et à terme orienter et évaluer les politiques publiques concernant la biodiversité.

La déclinaison en région Centre-Val de Loire

Dotée d'un important réseau d'acteurs de la biodiversité, la région Centre-Val de Loire dispose, pour certains groupes taxonomiques et dans certaines régions naturelles, de données anciennes permettant de se faire une idée de l’érosion de la biodiversité. Cependant, il existe de réelles lacunes dans les données disponibles du fait notamment de l’absence d’étude pour plusieurs groupes taxonomiques et écosystèmes. De plus, à l’image du reste de la France, il n’y avait jusqu’à présent aucun dispositif permettant une vision globale et sur le long terme du patrimoine naturel régional et de son évolution.

Soucieux de la problématique globale et locale d‘érosion de la biodiversité et conscients de l'urgence d’être en mesure de dresser un état des lieux précis et complet, le Conseil régional et les acteurs associatifs régionaux ont souhaité impulser la création en 2012, de l'Observatoire Régional de la Biodiversité Centre-Val de Loire, répondant ainsi à la volonté politique nationale.

Les acteurs de l'ORB Centre

Actualités




Photothèque / Vidéothèque

encart accès à la photothèque / vidéothèque

Glossaire

Réseaux sociaux

Newsletter

Recevez nos dernières actualités !

Conditions d'utilisation

Le site www.orb-centre.fr est le site officiel de l’Obser